Non classé

Introduction

Lorsque j’ai fait le choix de l’informatique, pour des raisons essentiellement pragmatiques, j’ai toujours accordé beaucoup d’importance à la composante « Gestion » du diplôme je préparais. Le BTS Informatique de Gestion, obtenu avec mention très bien, fut , un moyen d’accès efficace au poste de responsable informatique.

Depuis cette date et malgré des contextes professionnels essentiellement « techniques » j’ai toujours gardé en filigrane de mon parcours professionnel un gout très prononcé pour les sciences humaines et sociales. Aussi tout en manipulant des données , j’ai toujours gardé à l’esprit le fait que la donnée en elle-même ne suffisait pas. Dans une organisation la donnée intéresse exclusivement les informaticiens, par contre l’information et le message qu’elle porte a de la valeur pour l’entreprise, comme le prouve l’intelligence économique.

Cette approche orientée information a certainement façonné mon parcours professionnel ainsi que ma façon d’appréhender les différentes missions qui m’ont été confiées durant ces 15 dernières années.

Cette approche orientée information a fait naitre très tôt dans mon esprit une interrogation : la digitalisation des organisations, pour être efficace et cohérente, ne doit-elle pas  impérativement s’accompagner de la mise en place d’une gouvernance de l’information ?

Tel est l’objectif de ce blog : réfléchir, à travers un certain nombre de cas pratiques rencontrés durant les 15 dernières années de ma carrière, au lien pouvant exister entre la digitalisation de plus en plus profonde des organisations et le besoin d’une instance de gouvernance de l’information dans les organisations 

Nous verrons ainsi, la dématérialisation du fax, l’apparition des extranets, les projets d’échange de données informatisées et leur impact sur les flux informationnels, sur la communication, sur la gestion documentaire.

Puis je parlerai aussi de la dématérialisation des procès-verbaux de livraison via le déploiement d’une application mobile, dématérialisation des courriers recommandés entrant, mise en place de flux XML pour assurer l’échange de données avec les partenaires sans oublier la Gestion Électronique de documents.

Nous verrons alors que ces différents projets de dématérialisation correspondent à un certain enjeu tendanciel de la gouvernance de l’information et mettrons en évidence l’existence d’autres enjeux, des enjeux de fonds.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.